Inquiétude pour l’avenir du moulin Gosselin

Dans une lettre envoyée le 14 mars 2024 au maire de la ville de Lévis, Action patrimoine exprime son inquiétude quant à l’avenir du moulin Gosselin situé au 214, route des Rivières à Lévis.

Lettre envoyée le 14 mars 2024 au maire de la ville de Lévis

Nous souhaitons porter à votre attention la situation précaire du moulin Gosselin aussi appelé moulin des arts Albert Rousseau, situé au 214, route des Rivières à Lévis. Ce moulin à eau construit en 1835, en bordure de la rivière Beaurivage, est le dernier encore debout sur le territoire de la ville de Lévis.

 

De par son ancienneté, il possède une valeur historique importante pour la municipalité. Il fut d’abord un moulin à scie, à moudre de la farine et à fabriquer du bardeau de cèdre. Par la suite, entre 1971 et 1997, il abrita un centre d’arts fondé par le peintre Albert Rousseau, qui restaura lui-même le lieu en 1971, faisant de ce moulin un berceau culturel.

 

Depuis, il semble montrer des signes de détérioration préoccupants. Un premier pas avait été fait de la part des citoyens, à l’automne 2014, pour une demande de classement, qui a été refusée par le ministère de la Culture et des Communications. La municipalité a également été sollicitée, pour une demande d’aide en urgence en 2015, qui est restée vaine.

 

Nous constatons qu’en ce début d’année 2024, dix ans plus tard, le moulin Gosselin ne semble toujours pas avoir bénéficié de travaux de restauration, ou d’une quelconque maintenance.

 

Bien qu’il n’a pas été classé, il s’avère être d’une valeur patrimoniale et historique encore significative. De plus, nous avons pu observer dernièrement que la Ville de Lévis faisait l’objet de plusieurs démolitions successives. Cette situation nous préoccupe énormément. Le patrimoine bâti est une richesse collective à protéger. Sa disparition entraîne celui de l’histoire de son milieu, pourtant intrinsèque à l’identité et au sentiment d’appartenance d’une communauté.

 

Par ailleurs, nous souhaitons rappeler qu’en vertu du règlement RV-2012-11-79 sur l’occupation et l’entretien des bâtiments, l’article 14 fait mention que: « Tout bâtiment accessoire doit offrir une solidité suffisante pour résister aux effets combinés des charges vives, des charges sur les toits et des charges dues à la pression du vent, et ne pas constituer un danger pour la personne ou la propriété. » De plus, « Les revêtements et parements extérieurs des murs et de la toiture de tout bâtiment accessoire doivent être entretenus ou réparés de manière à ce que leur fini ou leur couleur d’origine soit conservé. »

 

En conclusion, nous vous demandons de procéder à la vérification de l’état du moulin Gosselin, et si nécessaire, d’appliquer votre réglementation en vigueur. Nous espérons que votre administration saura assurer sa préservation.

 

Photo : Ericmartineau22 pour Wikipédia

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.