Saint-Ambroise-de-Kildare : réglementer pour protéger le patrimoine

Dans une lettre envoyée le 3 juin dernier au maire de Saint-Ambroise-de-Kildare, nous lui faisions part de nos inquiétudes quant à l’éventuel projet immobilier qui impliquerait la démolition du 421, rue Principale. Cette maison à mansarde construite en 1900 présente pourtant un intérêt architectural significatif. Nous lui recommandions notamment de doter rapidement la municipalité d’un règlement de démolition.

Suivi du dossier : la bâtisse à été achetée par un promoteur à l’été 2020. Le projet est en suspens pour le moment.

saint-ambroise-de-kildare-une-belle-maison-ancestrale-a-proteger

Lettre envoyée le 3 juin 2020 au maire de Saint-Ambroise-de-Kildare

Nous avons été informés que la maison située au 421, rue Principale se trouvait au cœur d’un éventuel projet immobilier impliquant possiblement sa démolition. Il nous apparaît néanmoins que cette maison à mansarde construite en 1900 présente un intérêt architectural significatif. Sa disparition serait certainement regrettable pour le noyau villageois de Saint-Ambroise-de-Kildare.

 

Nous sommes heureux de constater que votre Municipalité s’est munie d’un Comité du Patrimoine chargé de transmettre le patrimoine ambroisien à travers diverses activités, actions et propositions. Cette initiative témoigne sans aucun doute de la sensibilité des citoyens à la préservation de leur patrimoine. Pour cette raison, nous souhaitons par la présente vous inciter à doter votre Municipalité d’outils supplémentaires qui pourraient assurer une protection accrue de la maison du 421, rue Principale, mais également du patrimoine bâti sur votre territoire.

 

En vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, votre Municipalité a le pouvoir de citer cette maison et ainsi d’en reconnaître officiellement la valeur patrimoniale. Parallèlement, la réalisation d’un inventaire du patrimoine bâti favoriserait la connaissance générale des bâtiments patrimoniaux présents sur le territoire de Saint-Ambroise-de-Kildare. Afin de vous aiguiller dans ce processus, des ressources professionnelles ou financières pourraient être offertes par le ministère de la Culture et des Communications.

 

Surtout, nous vous recommandons fortement de vous doter rapidement d’un règlement de démolition et d’y intégrer la notion de valeur patrimoniale des bâtiments en amont à l’octroi de permis. Heureusement, dans le cas de la maison du 421, rue Principale, il est encore temps de prendre une décision éclairée afin d’éviter que celle-ci ne soit démolie et remplacée par un immeuble de qualité inférieure.

 

Nous sommes très inquiets quant à l’avenir de cette maison datant de 1900. En tant que Municipalité, vous devez faire preuve d’exemplarité en assurant la préservation de votre patrimoine bâti. Nous sommes conscients que cela est loin d’être une tâche facile. Pourtant, nous sommes convaincus que les bâtiments patrimoniaux contribuent à maintenir l’identité et le cachet de nos villes et villages. En inspirant un fort sentiment d’appartenance auprès des communautés locales, ils participent à forger l’attractivité des milieux de vie. C’est pourquoi nous vous invitons à prendre des mesures concrètes pour mettre ce potentiel à profit.

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.