Érosion des berges au Château Dubuc

Dans une lettre envoyée le 14 octobre 2021, à la ministre de la Culture et des Communications, nous avons exprimés notre préoccupations sur l’état du Château Dubuc situé dans la municipalité de Chandler. Construit en 1916, le bâtiment est menacé par l’érosion des berges d’être emporté par les eaux.

Lettre envoyée le 14 octobre 2021 à la ministre de la Culture et des Communications

Notre organisme est préoccupé par l’état du Château Dubuc, dans la municipalité de Chandler. Menacé par l’érosion des berges, ce lieu chargé d’histoire risque d’être emporté par les eaux lors des prochaines tempêtes hivernales. Il est urgent d’agir pour protéger le site.

 

Construit en 1916 par Julien-Édouard-Alfred Dubuc, l’un des grands industriels francophones du début du 20e siècle, le Château Dubuc possède une valeur patrimoniale élevée. Il est associé à un personnage important de l’histoire gaspésienne et son architecture avant-gardiste est représentative de nouveaux courants alors en vogue aux États-Unis.

 

En février 2021, la municipalité a adopté un règlement de citation pour protéger le bâtiment. Dans les dernières semaines, elle a également tenté de financer son déplacement. Or, ces coûts représentent des sommes colossales pour une petite communauté. C’est pourquoi nous demandons votre intervention. Nous savons que vous avez à cœur le patrimoine bâti et nous sommes convaincus que vous pouvez jouer un rôle pour assurer la survie de ce lieu emblématique.

 

Plus largement, les changements climatiques représentent une menace importante pour notre patrimoine bâti au Québec. Des situations comme celles du Château Dubuc vont se reproduire dans les années à venir. Afin d’intervenir en amont, la création d’un fonds dédié est nécessaire pour aider les propriétaires et les municipalités à analyser la faisabilité et, le cas échéant, à déterminer les coûts pour sauver un bâtiment patrimonial menacé par les changements climatiques. De plus, nous croyons que des procédures permettant à votre Ministère d’intervenir rapidement en cas d’urgence devraient être mises en place.

 

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.