Conservation de l’église Saint-Ignace-de-Loyola

Dans une lettre envoyée le 25 avril au maire de Saint-Ignace-de-Loyola, nous avons souhaité sensibiliser ce dernier à l’importance de réhabiliter l’église Saint-Ignace-de-Loyola. La valeur patrimoniale de cet édifice, construit en 1959, a été reconnue par la MRC de D’Autray.

Lettre envoyée le 25 avril 2022 au maire de la Ville de Saint-Ignace-de-Loyola

Notre organisme a pris connaissance de vos démarches visant à construire un
nouveau centre communautaire dans votre municipalité. Ce projet aurait entraîné,
à notre grande déception, la démolition de l’église SaintIgnacedeLoyola. Bien que
le conseil municipal ait récemment choisi de réévaluer le projet, nous souhaitons
tout de même insister sur l’importance de conserver ce patrimoine bâti.

 

Il faut noter que la MRC de D’Autray accorde une valeur patrimoniale forte à l’église
Saint-Ignace-de-Loyola. C’est pourquoi il est essentiel d’assurer sa pérennité, en
envisageant de nouveaux usages pour le bâtiment. À ce sujet, il s’avère que votre
volonté de doter la municipalité d’un centre communautaire est parfaitement
compatible avec la réutilisation de l’église. De façon générale, les édifices religieux
se prêtent bien à des reconversions de ce type. Dans la province, les initiatives
visant à transformer d’anciennes églises en centres communautaires sont de plus
en plus nombreuses.

 

Selon nous, cette option mérite d’être considérée sérieusement. Vous pourrez ainsi
donner une seconde vie à ce patrimoine tout en créant, du même souffle, un lieu
rassembleur et distinctif pour votre communauté.

 

En espérant que vous porterez une attention particulière à notre lettre et à l’avenir
de l’église SaintIgnacedeLoyola, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire,
nos sincères salutations.

 

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.