Conservation de l’ancienne maison des opérateurs de la centrale de la Chute-Hemming

Notre organisme a récemment appris l’intention d’Hydro-Québec de démolir l’ancienne maison des opérateurs de la centrale de la Chute-Hemming, à Drummondville. Nous souhaitons vous faire part de notre opposition à cette démolition.

 

La centrale de la Chute-Hemming a été citée immeuble patrimonial par la Ville de Drummondville en 2005. L’ancienne maison des opérateurs est une composante importante de ce patrimoine. Elle fait partie d’une série d’équipements qui avaient été aménagés, lors de la construction du barrage, afin d’accommoder les travailleurs qui logeaient sur le site. L’endroit comprenait alors d’autres résidences, des bâtiments secondaires, un jardin et un court de tennis. Si la plupart de ces aménagements ont aujourd’hui disparu, les derniers témoins de ce patrimoine ouvrier méritent d’être préservés et mis en valeur.

 

Nous tenons par ailleurs à souligner que le gouvernement québécois et ses sociétés d’État doivent se montrer exemplaires dans la gestion de leur patrimoine bâti. C’est particulièrement vrai pour Hydro-Québec, dont le riche patrimoine industriel, technologique et ouvrier rappelle le rôle stratégique de l’hydroélectricité dans le développement économique du Québec. C’est pourquoi nous vous Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur notre site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire. demandons d’opter pour la conservation et la mise en valeur de l’ancienne maison des opérateurs de la centrale de la Chute-Hemming à Drummondville.

Suivi du dossier

Dans une lettre envoyée le 17 janvier 2023, Hydro-Québec mentionne que différents scénarios sont actuellement à l’étude « afin de prendre la meilleure des décisions en tenant compte des impératifs économiques, environnementaux et sociaux. » Bien que « la valeur patrimoniale de l’ancienne maison des opérateurs de la centrale de la Chute-Hemmings est reconnue et prise en compte », la Société d’État ne s’engage pas à assurer sa conservation.

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.