Opposition à la démolition des Scies Mercier

Dans une lettre envoyée le 18 mars 2024 à la secrétaire du comité de démolition, Action patrimoine s’oppose à nouveau à la démolition des Scies Mercier, situées au 220, rue Napoléon-Mercier à Lévis.

Lettre envoyée le 18 mars 2024 à la secrétaire du comité de démolition de la Ville de Lévis

Nous vous faisons part, à nouveau, de notre objection quant à la nouvelle demande de démolition déposée pour le bâtiment des Scies Mercier, situé au 220, rue Napoléon-Mercier, dans le Vieux-Lévis. En raison de sa situation géographique, de ses particularités architecturales et de son histoire, cette ancienne manufacture de scies constitue l’un des plus importants témoins du patrimoine industriel de Lévis. Ce type de patrimoine, souvent moins considéré, porte en lui les traits des ateliers traditionnels du 19e siècle, que nous ne connaissons plus aujourd’hui.

 

Notons que cette ancienne usine n’est pas un cas isolé de demande de démolition à Lévis. Au cours des dernières années, Action patrimoine s’est opposé à plusieurs demandes de démolition de bâtiments patrimoniaux. Nous pensons qu’il est impératif que la Ville prenne conscience de l’importance de son patrimoine bâti et assure un effort significatif de préservation.

 

L’ancienne usine des Scies Mercier illustre de manière exemplaire ce manque de considération de la part de la Ville. Il s’agit de la troisième demande de démolition pour ce bâtiment d’une authenticité architecturale particulièrement rare et remarquable ! Les Scies Mercier sont inscrites à l’inventaire patrimonial de la Ville de Lévis, qui lui accorde une valeur « supérieure ».

 

De plus, nous désirons souligner que ce bâtiment fait partie d’un secteur d’intérêt patrimonial. Rappelons que le bâtiment est intégré au règlement RV-2019-19-74 (PIIA volet patrimonial). Il est notifié au chapitre IV, secteur d’intérêt patrimonial primaire, dans description, « Étant donné l’importance historique, les caractéristiques propres et la force qui se dégage de ces ensembles anciens significatifs, une attention particulière doit y être portée. » En résumé, cela implique que le bâtiment se situe dans une zone à réglementation particulière, qui a pour but de garantir la sauvegarde de ces édifices.

 

Nous nous questionnons également sur l’entretien dont a bénéficié la bâtisse depuis son acquisition. Par ailleurs, le nouveau projet de remplacement n’a pas encore été rendu public. Il faut rappeler qu’en 2020, ce dernier a été rejeté parce que la volumétrie proposée était trop imposante. Sur cette même lignée, déconstruire l’habitation engendrerait un coût environnemental non négligeable.

 

En conclusion, Action patrimoine s’oppose à la démolition des Scies Mercier, bâtiment de grande valeur patrimoniale, mais qui fait également partie d’un secteur protégé par votre Ville.

 

L’ensemble des choix urbanistiques pris par la ville de Lévis concernant les édifices patrimoniaux témoigne d’une politique qui, à court et moyen termes, accélère la perte de la singularité architecturale et historique de la Ville.

 

Photo : Jocelyn Riendeau pour Le Soleil

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.