Conservation du site des ruines de la centrale Deschênes

Dans une lettre envoyée le 7 juillet à la vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Action patrimoine s’oppose à la démolition des ruines de l’ancienne centrale hydroélectrique Deschênes dans le secteur Aylmer à Gatineau.

Lettre envoyée à la Vice-première ministre et Ministre des Transports et de la Mobilité durable

Nous avons récemment appris l’intention du ministère des Transports et de la
Mobilité durable de démolir les ruines de l’ancienne centrale hydroélectrique
Deschênes dans le secteur Aylmer à Gatineau. Nos organismes s’unissent pour
vous faire part de notre opposition à cette démolition.

 

En attente d’une reconnaissance patrimoniale depuis plusieurs années après de
nombreuses tentatives, sa préservation revêt une importance symbolique majeure
pour les habitants de la communauté gatinoise, à titre de premier barrage
hydroélectrique en Outaouais.

 

Construite dans les années 1890, cette centrale alimente la région d’Aylmer pendant plusieurs décennies avant d’être progressivement laissée à l’abandon vers la moitié du XXe siècle. S’il n’en reste aujourd’hui que des ruines, les derniers témoins de ce patrimoine hydroélectrique méritent d’être préservés et mis en valeur.

 

Nous tenons à vous rappeler que le rapport de la Vérificatrice générale du Québec
sur le patrimoine immobilier souligne le manque d’exemplarité de l’État en matière
de sauvegarde et de valorisation du patrimoine immobilier. En effet certains
ministères agissent directement sur le patrimoine. C’est particulièrement vrai pour
le ministère des Transports, dont le riche héritage industriel, technologique et
ouvrier rappelle le rôle stratégique de l’hydroélectricité dans le développement
économique.

 

Pour ces raisons, nous vous demandons de ne pas agir de façon précipitée et de
considérer la mise en valeur et la préservation du site des ruines de la centrale
Deschênes, le tout dans le respect et l’écoute de la communauté locale.

Suivi de dossier

Le Ministère des Transports a annoncé le 10 octobre 2023 qu’il ira de l’avant avec la démolition des ruines de la Centrale Deschênes.

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.