Boîte à outils numérique pour les acteurs du patrimoine

Dans le contexte de la crise relative à la pandémie de la COVID-19, plusieurs acteurs du milieu culturel et patrimonial tentent de créer de nouveaux canaux pour rejoindre leurs publics et offrir des contenus qui permettent aux lieux et aux médiateurs de rester actifs. Devant l’incertitude quant à la réouverture des lieux touristiques et culturels, nous vous proposons quelques outils numériques qui viendront s’ajouter à votre palette de diffusion et de médiation pour l’été 2020. Stephanie Jacques et Éliane Bélec, toutes deux d’organismes membres de la Table de concertation des acteurs nationaux en patrimoine bâti, ont travaillé ensemble pour vous offrir ce contenu.

 

john-schnobrich_mediation-numerique

Avant de se lancer…

La production de contenu sous de nouvelles formes soulève l’enthousiasme, mais peut s’avérer énergivore! Avant de vous lancer dans la production et la diffusion de contenu, posez-vous les questions suivantes. Elles vous aideront à guider vos actions.

LE CONTENU

Que souhaitez-vous partager ? Pensez aux contenus et activités que vous avez déjà :

  • Lesquels s’adapteraient le mieux au numérique ?
  • Quels sont les sujets ou thématiques sur lesquels vous communiquez habituellement ?

Aussi, posez-vous la question : souhaitez-vous monétiser ce contenu ? L’offrir en échange d’une adhésion à votre organisme ? Ceci risque d’influencer votre choix de plateforme.

LE PUBLIC CIBLE

À qui voulez-vous le partager ? En plus de définir à qui vous souhaitez vous adresser, essayez aussi de connaître leurs intérêts.

  • Quels contenus aimeraient-ils recevoir ?
  • Quels canaux et plateformes utilisent-ils habituellement ?
  • Est-ce que leurs besoins et envies sont différents dans le contexte actuel ? Les résultats d’une étude réalisée par Wilkening Consulting, LLC auprès du public américain suggèrent que les attentes du public ne sont pas les mêmes en cette période particulière.

LA PLATEFORME

Quelles sont les ressources à votre disposition ?

 

En dernier lieu, il est important de vous interroger sur les ressources dont vous disposez pour réaliser de telles actions et sur la plateforme à utiliser.

  • Combien de temps êtes-vous prêt à consacrer à la création de contenu ?
  • Existe-t-il dans votre réseau les connaissances technologiques nécessaires (ou êtes-vous prêts à vous former) ?

Les réponses à ces questions vous permettront de choisir vos actions de diffusion. La suite de ce billet fera un bref survol de quelques-uns des moyens disponibles pour un minimum d’investissement.

Un éventail de possibilités

Visites virtuelles

Si vous organisez habituellement des visites guidées, il peut être pertinent d’organiser une visite virtuelle commentée en direct, pendant laquelle un guide fait découvrir un lieu aux internautes. Pour ce faire, plusieurs plateformes existent : Facebook Live, Youtube Live, Instagram Live ou même Twitch, une plateforme dédiée au streaming, soit la diffusion en continu. En terme d’équipement, il est possible de débuter avec un simple téléphone intelligent. Assurez-vous que les spectateurs pourront bien vous entendre et vous voir pendant le direct. N’hésitez pas à faire des tests au préalable et, le cas échéant, à vous munir d’un trépied.

 

Pour l’instant, il est peut-être difficile de monétiser ce type d’activité. Certaines plateformes comme Facebook, Youtube ou Viméo le permettent, à condition d’en apprendre les paramètres. Ainsi, une alternative serait de réserver votre visite habituelle à la reprise des activités et offrir, d’ici là, un contenu autre pour ces visites guidées en direct. Par exemple, la visite d’une seule pièce, une visite de l’« envers du décor », ou des anecdotes qui ne sont pas habituellement abordées durant la visite peuvent être le sujet d’une visite virtuelle pour laquelle vous créez un lien spécial que le public doit acheter. Ou alors, annoncez une visite particulière qui se déroulerait dans un salon virtuel réservé à vos membres! Une façon de créer de l’activité sur vos réseaux sociaux tout en favorisant un financement participatif.

Webinaires / Conférences

Ce ralentissement des activités peut être l’occasion d’offrir des conférences et des séminaires par l’intermédiaire du web. Ce format permet de développer certains sujets, voire d’offrir des formations complémentaires à certains employés de votre organisme ou d’organismes partenaires. Il existe probablement au sein de votre réseau quelques experts ou passionnés qui seraient prêts à partager leurs connaissances avec votre public. C’est peut-être même l’occasion de mettre à profit les connaissances insoupçonnées de votre équipe ! Il existe plusieurs plateformes vous permettant de réaliser ce genre d’activités. À cet effet, le Conseil québécois du loisir a publié un comparatif des différentes solutions webinaires existantes.

 

Comme pour les visites virtuelles, certaines plateformes vous permettent de monétiser l’activité, de lier une billetterie à votre événement web et même de lier PayPal à votre compte pour des webinaires payants.

Baladodiffusion

La baladodiffusion est un mode de diffusion qui gagne en popularité auprès des jeunes adultes. C’est l’occasion d’aborder un sujet plus en profondeur et de ne pas s’imposer une limite de temps trop restrictive. Il est possible de commencer par l’enregistrement d’un fichier sonore et de l’héberger sur Soundcloud ou YouTube, par exemple. Ce dernier peut être intéressant si vous possédez déjà une chaîne. 

 

Afin d’aller plus loin, jetez un coup d’oeil aux formations offertes par vos conseils régionaux de la culture ou par les cégeps de votre région. Certains proposent des initiations à ce nouveau mode de diffusion.

 

Dans tous les cas, n’oubliez pas d’associer les bonnes métadonnées à vos fichiers audio et lors du partage. Cela vous assurera une meilleure découvrabilité (la capacité d’un contenu à se faire découvrir sur le web).

Articles

Vous êtes moins à l’aise devant la caméra et préférez mettre à profit votre belle plume ? Vous pourriez choisir de diffuser du contenu via des articles spéciaux sur votre site web, via Facebook ou dans une infolettre s’adressant à vos membres. Ces articles peuvent servir à mettre en lumière certains aspects moins connus de votre organisation, à développer sur l’histoire de votre lieu patrimonial, ou à engager votre public dans une conversation sur les enjeux qui vous touchent. Si vous choisissez d’héberger ces articles sur votre site web, n’hésitez pas à joindre des images et créer des hyperliens, cela aide au référencement sur le web et pourrait aider le public à vous retrouver plus facilement !

Wikipédia

Si vous souhaitez mobiliser votre public sur un projet à long terme et susciter la collaboration, pourquoi ne pas explorer les possibilités offertes par Wikipédia ? Cette encyclopédie libre et gratuite offre la possibilité de mettre en valeur le patrimoine bâti québécois sur l’un des sites les plus visités au monde. Attention, la contribution doit se faire en respectant certaines règles et en s’assurant d’intégrer la communauté existante. 

 

À titre d’exemple, nous suggérons l’article sur la Maison Drouin à Sainte-Famille-de-l’île-d’Orléans, qui a récemment été reconnu « Bon article » par la communauté. Pour faire vos premiers pas, nous vous invitons à consulter la page projet dédié au patrimoine bâti qui vous donnera quelques exemples.

Numérisation d’archives

Cette pause forcée de visites et d’activités d’animation est peut-être l’occasion pour vous d’avancer sur d’autres projets, tels que la numérisation d’archives en lien avec votre lieu patrimonial. Pour assurer une conservation des fichiers numériques à long terme, suivez les recommandations de ce Recueil de règles de numérisation, né d’une collaboration entre Bibliothèque et Archives nationales du Québec, le Musée canadien de l’histoire et la Bibliothèque nationale de France.

 

Ce projet est aussi l’occasion de faire connaître vos fonds d’archives auprès de votre public. Si les droits d’auteur vous le permettent, il est possible de partager des images d’archives sur Facebook, par exemple, en demandant au public de vous aider à identifier des lieux / personnes / événements !  Une opération d’approvisionnement public, de crowdsourcing, pourrait, à contrario, permettre à votre communauté d’apporter de nouvelles sources à votre collection ou à vos albums. Vous pourriez aussi considérer le partage d’images via la plateforme Wikimedia Commons, qui offre un beau potentiel de visibilité et de réutilisation.

 

Ce court billet visait à vous offrir un tour d’horizon de quelques solutions possibles pour continuer les activités de diffusion en ces temps particulier. Bien sûr, d’autres solutions existent, et nous sommes curieuses de connaître ce qui sera mis sur pied dans vos milieux ! N’hésitez pas à nous en faire part, il nous fera plaisir de vous lire.

 

Si vous avez des questions par rapport aux sujets et activités présentées dans ce billet ou que vous avez besoin de quelques conseils, n’hésitez pas à communiquer avec l’agente de développement culturel d’Action patrimoine à l’adresse suivante : numerique@actionpatrimoine.ca.

 

Stephanie Jacques, Agente de développement culturel numérique, Action patrimoine
Éliane Bélec, historienne, membre du CA de l’Association québécoise des interprètes en patrimoine

  
📷  John Schnobrich sur Unsplash

En vrac, quelques ressources…

  • Une boîte à outils de connexion et de communication, pratique en cette période de confinement.
  • Un tutoriel pour faire de la diffusion en direct sur Facebook, par Hubspot.
  • Un guide technique très complet de l’équipe de Transistor, qui explique comment ils ont réussi à diffuser leurs conférences Zoom en direct sur Facebook à l’aide du logiciel libre OBS.
  • Pour de plus amples réflexions, Artenso publie au courant des prochains mois une série de textes sur la médiation culturelle à l’ère du confinement. À lire ici.
  • Artenso organise aussi à partir du 13 mai des « Midis_Démos », des formations express en médiation culturelle numérique.
  • Le 4 juin prochain, l’Observatoire des médiations culturelles organise un webinaire « La médiation culturelle en période de pandémie à Montréal », ouvert au public sur inscription.
  • Vous avez besoin d’aide ou d’inspiration ? Joignez-vous à la communauté Les arts, la culture et le numérique, un groupe Facebook où l’on discute de l’utilisation du numérique dans le secteur des arts et de la culture du Québec.