Lettre d’appui pour la sauvegarde d’une maison à Gatineau

L’APMAQ et Action patrimoine désirent apporter leur appui à l’action menée par des citoyens de Gatineau soucieux du patrimoine afin de préserver la propriété située au 831 chemin de Montréal Ouest à Gatineau. Voici la lettre que nous avons fait parvenir au maire de Gatineau et aux conseillers municipaux le 27 septembre dernier.

Nécessité d'une étude patrimoniale

Nous avons appris par l’un de vos citoyens que la maison du 831 chemin de Montréal Ouest à Gatineau, à un kilomètre de l’ancien village Masson-Angers, se trouve dans un état déplorable après avoir été abandonnée par son propriétaire. L’APMAQ et Action patrimoine désirent apporter leur appui à l’action menée par des citoyens de Gatineau soucieux du patrimoine, afin de préserver cette propriété.
Cette maison ancestrale, bien que ne possédant pas un statut légal de protection, fait partie du paysage depuis longtemps, sa construction remontant autour de 1890. Elle est située sur le Chemin de Montréal (route 148) axe routier stratégique et structurant de développement et une des portes d’entrée vers Gatineau. Avec ses dépendances, elle témoigne de l’histoire du milieu agricole et du travail des familles pour subsister en milieu rural. Son implantation sur un coteau la rend très visible de la rue tout en favorisant des vues imprenables sur les plans d’eau du secteur.
Bien que la maison soit désertée et nécessite des travaux de réhabilitation dus au manque d’entretien, sa structure nous apparaît encore solide et nous croyons qu’il est possible de la sauvegarder et de la mettre en valeur. La dégradation ou la disparition de cette maison constituerait une lourde perte patrimoniale pour la région et toutes les options doivent être envisagées pour en assurer la sauvegarde. Son style architectural «néo Second-empire» est très intéressant et rare dans la région.
Dans les circonstances, nous considérons qu’il est nécessaire que la municipalité procède à une étude patrimoniale afin de prendre des décisions de façon éclairée. Pendant ce temps, il est nécessaire de la protéger adéquatement. Nous vous demandons donc instamment, tel que vous le permet la loi, d’user de votre réglementation en matière d’entretien des bâtiments et de voir à ce que le propriétaire la respecte.

Signataires

Louis Patenaude
Président
APMAQ

Louise Mercier
Présidente
Action patrimoine

Suivi

La Ville de Gatineau a répondu à cette lettre le 3 novembre dernier, en spécifiant que la maison n’est pas répertoriée dans son inventaire du patrimoine. Avant de répondre à la demande de démolition et de développement résidentiel qu’a déposé le propriétaire, la Ville lui a commandé une évaluation physique et structurale. Les conclusions de cette évaluation permettront de statuer sur l’avenir de la maison.

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.