E.T. Corset : gare au pastiche

Le promoteur du projet de remplacement de la E.T. Corset fait un rappel dans son architecture à l’ancien bâtiment en intégrant la tourelle qui ornait auparavant l’usine. Cette intégration, qu’exigeait la Ville, peut donner l’impression d’avoir fait ses devoirs en matière de patrimoine.

Un rappel

Le 24 septembre dernier, Action patrimoine publiait une lettre d’avis et une prise de position en faveur de la préservation de la E.T. Corset à Saint-Hyacinthe. Nous n’avons jamais eu de réponse. Ce bâtiment industriel a été démoli le 28 septembre 2015, sans qu’aucun projet ne soit présenté en remplacement. Une situation qui, malheureusement, se produit trop souvent dans les municipalités du Québec.

Action patrimoine fut choqué de constater que lors de la dernière séance du conseil municipal, le 22 septembre dernier, les élus ont modifié la décision du comité de démolition qui permettait une démolition de la E.T. Corset conditionnelle à l’acceptation par les citoyens du changement au règlement d’urbanisme. En effet, suite à l’opposition des citoyens, sans compter une pétition signée par plus de 250 individus, cette condition a tout simplement été retirée afin de permettre au propriétaire de procéder à la démolition.

Gare au pastiche

Le promoteur a dévoilé récemment le nouveau projet. Il fait un rappel dans son architecture à l’ancien bâtiment en intégrant la tourelle qui ornait auparavant l’usine. Cette intégration, qu’exigeait la Ville, peut donner l’impression d’avoir fait ses devoirs en matière de patrimoine.

Tel que mentionné dans notre première prise de position, nous pensons qu’une réelle étude des possibilités de recycler des parties du bâtiment original aurait permis l’élaboration d’un projet unique et distinctif mettant en valeur le patrimoine industriel maskoutain. La préservation du patrimoine ne rime pas avec pastiche, mais bel et bien avec authenticité et créativité.

Contact

Émilie Vézina-Doré
Directrice générale
direction@actionpatrimoine.ca
Tél. : +1 418 647-4347, poste 202

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.