Démolition du 9500, boulevard Saint-Laurent

Le 10 décembre dernier s’est tenu le comité de démolition du 9500, boulevard Saint-Laurent à Montréal. Action patrimoine a fait parvenir au maire de l’arrondissement et aux élus municipaux d’Ahuntsic-Cartierville cette lettre d’appui à la Société d’histoire d’Ahuntsic-Cartierville.

Appui à la Société d'histoire d'Ahuntsic-Cartierville

Action patrimoine partage les inquiétudes de la Société d’histoire d’Ahuntsic-Cartierville (SHAC) concernant le 9500, boulevard Saint-Laurent, aussi identifié au 50-150, de Louvain Ouest. La Société d’histoire croit que cela serait une erreur de démolir dans l’urgence ce bâtiment industriel construit au milieu du 20e siècle sans avoir toutes les informations en main.

Un rappel

Le 9500, boulevard Saint-Laurent, utilisé pour la production d’armement lors de la Deuxième Guerre mondiale, témoigne de la participation de la production industrielle montréalaise à l’effort de guerre. De plus, la localisation de ce bâtiment témoigne aussi des changements de l’implantation des industries à Montréal suivant l’évolution des modes de transport. Enfin, ce bâtiment industriel contribue au caractère du secteur Chabanel et constitue une opportunité en vue de sa revitalisation. Ce bâtiment pourrait en effet participer au développement économique du quartier.

Considérant ces éléments, la Ville de Montréal doit prendre le temps et les mesures nécessaires pour mieux saisir l’importance de ce bâtiment qui pourrait participer au renouveau du secteur Chabanel.

Recommandations

Action patrimoine s’attend d’un important gestionnaire public comme la Ville de Montréal à ce qu’il fasse preuve d’exemplarité en matière de gestion de son parc immobilier d’intérêt patrimonial. Cette exemplarité se concrétise notamment en se donnant du temps et les moyens pour prendre une décision en toute connaissance de cause. Ce processus implique selon nous dans le cas du bâtiment qui nous concerne une étude patrimoniale afin que le comité de démolition puisse prendre sa décision de façon éclairée.

De plus, une autre approche à proscrire est l’autorisation de démolir un bâtiment avant la présentation d’une proposition concrète d’un projet de remplacement. En effet, on ne peut justifier la démolition d’un bâtiment sans considérer la qualité du projet de remplacement puisque la nature et la qualité du projet de remplacement influencent directement l’acception ou non de la démolition d’un bâtiment.

Contact

Émilie Vézina-Doré
Directrice générale
direction@actionpatrimoine.ca
Tél. : +1 418 647-4347, poste 202

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.