Appui d’Action patrimoine au Domaine Joly-de-Lotbinière

En tant qu’organisme national, Action patrimoine a témoigné son appui au Domaine Joly-de-Lotbinière dans cette lettre envoyée le 10 janvier 2017 au ministre de la Culture et des Communications, monsieur Luc Fortin. Nous y démontrons la vitalité de ce site culturel ainsi que la réussite de sa mise en valeur.

Monsieur le Ministre,

 

En novembre dernier, nous avons reçu de la part de M. Bergeron, président de la fondation du Domaine Joly-de-Lotbinière, une lettre qui nous faisait part de difficultés financières mettant en péril l’avenir du domaine. En effet, la création d’un plafond de financement pour les institutions inscrites au second volet du Programme d’aide au fonctionnement pour les institutions muséales (PAFIM) a des conséquences graves sur le Domaine Joly-de-Lotbinière.

 

En plus d’assurer le bon déroulement de leurs activités, les institutions muséales gestionnaires de biens patrimoniaux protégés en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel doivent entretenir et préserver les sites dont elles sont responsables. Cela génère des coûts supplémentaires qui s’insèrent difficilement dans la réduction de l’aide leur étant accordée. La baisse de leur financement menace donc directement la sauvegarde du patrimoine bâti au Québec. Il faut souligner que ces institutions assurent non seulement la conservation matérielle du patrimoine, mais le rendent également vivant et accessible à tous grâce à leurs activités éducatives.

 

Le Domaine Joly-de-Lotbinière est un partenaire de longue date d’Action patrimoine qui reconnaît son importance au sein du monde culturel et touristique. En tant qu’organisme national œuvrant dans le domaine du patrimoine depuis plus de quarante ans et gestionnaire d’un site classé, nous avons été témoin de nombreuses initiatives et réussites de mise en valeur du patrimoine bâti au Québec. Parmi celles-ci, le Domaine Joly-de-Lotbinière est sans aucun doute l’un des meilleurs exemples. Depuis son classement comme bien patrimonial en 1999, il fait preuve d’une vitalité enviable et s’est hissé au premier rang comme site culturel privé en importance dans sa région. Le domaine est également reconnu comme l’un des plus beaux jardins en Amérique du Nord.

 

Considérant que le Québec est à l’aube du renouvellement de sa politique culturelle, nous souhaitons réitérer l’importance du patrimoine et de sites tels que le Domaine Joly-de-Lotbinière comme fondement de l’identité culturelle des Québécois. Ainsi, les programmes d’aide financière tels que le PAFIM doivent tenir compte de cette double mission, soit celle d’offre culturelle et de gestionnaire de site du patrimoine. Une rectification rapide éviterait, de plus, de compromettre la saison 2017.

Statut du dossier

Le 28 février 2017, le ministère de la Culture et des Communications a fait parvenir sa réponse à Action patrimoine. On y apprend notamment que le ministère ne compte pas réviser l’aide financière accordée aux bénéficiaires du second volet du PAFIM mais que le Domaine Joly-de-Lotbinière est accessible à d’autres de ses programmes de financement.

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.