Appui au programme d’acquisition proposé par les modifications au PPU de la colline Parlementaire

Action patrimoine a témoigné son appui à la Ville de Québec en ce qui concerne les modifications au Plan particulier d’urbanisme de la colline Parlementaire.

Action patrimoine a pris connaissance des modifications que souhaite apporter la Ville de Québec au Plan particulier d’urbanisme (PPU) de la colline Parlementaire. Ces modifications incluent un programme d’acquisition par la ville de la maison Pollack, du 390 de l’avenue Laurier et de l’église Saint-Cœur-de-Marie, trois bâtiments dont nous suivons attentivement l’évolution depuis plusieurs années.

 

Nous considérons que ce programme d’acquisition représente une excellente initiative de la municipalité qui vise à assurer la qualité du cadre bâti. L’octroi de ces nouveaux outils confirme la responsabilité collective qui incombe aux propriétaires d’édifice patrimoniaux. Cette proposition est une des premières de la sorte au Québec, nous espérons d’ailleurs que cette approche inspirera d’autres municipalités à agir en ce sens.

 

Particulièrement dans le cas de la maison Pollack et de l’église Saint-Coeur-de-Marie, l’utilisation d’un tel outil nous apparaît essentielle pour mettre fin à une longue période de dégradation. Ces édifices, situés dans un endroit stratégique et emblématique, se doivent de contribuer au rayonnement de la ville.

 

Concernant l’église Saint-Coeur-de-Marie, nous croyons que cette dernière mérite de faire l’objet d’un projet de conversion qui se démarquera par sa grande qualité architecturale. Pour ce faire, les professionnels impliqués se doivent de maîtriser les enjeux que nécessite une intervention sensible au bâti existant. Nous ne pouvons passer sous silence nos réserves quant aux propositions qui utilisent le façadisme comme un supposé moyen de préservation du patrimoine. Tel que le prévoient les critères du PPU, son style architectural unique à Québec devrait être préservé et mis en valeur par un nouvel usage compatible et respectueux des qualités et caractéristiques du bâtiment. Le succès de la Maison de la littérature et du Monastère des Augustines sont deux exemples de requalification du patrimoine religieux qui confirment les nombreuses retombées positives qui s’ensuivent.

 

Ainsi, la Ville de Québec peut compter sur le soutien d’Action patrimoine dans ses démarches. Nous sommes convaincus que ces modifications s’inscrivent dans une vaste démarche en faveur de la sauvegarde et de la mise en valeur du patrimoine bâti.

Statut du dossier

À l’été 2017, la Ville a adopté les modifications proposées au PPU. Elle a du même coup entamé des démarches d’expropriation qui vise la maison Pollack, sur la Grande-Allée. De plus, elle lance un concours d’idée pour la requalification de l’église Saint-Coeur-de-Marie.

Le contenu des avis relève du comité Avis et prises de position (APP) qui a pour mandat de sensibiliser le plus grand nombre à la préservation du patrimoine bâti et des paysages culturels. 

Composé d’au moins cinq professionnels (urbanisme, architecture, histoire et patrimoine, pour plusieurs membres du conseil d’administration), ce comité se réunit à chaque mois. Les dossiers priorisés ont soit valeur d’exemple soit découlent d’une situation faisant craindre une perte imminente.

Par souci de transparence, nous publions les avis et prises de position sur ce site web quelques jours seulement après l’envoi au destinataire.